C’est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons le décès de notre ami Alain Briscadieu, intervenu ce 7 juillet.

Né à Vic Fezensac en 1949, passionné de tauromachie, il avait créé en 1967 une école taurine à Bordeaux qui avait compté parmi ses élèves Vincent Bourg “Zocato”. Lui-même y pratiquait avec ardeur et talent, au point d’affronter, le 19 août 1968, du bétail sérieux dans un festival de muerte à Agassuar (Valencia) et d’y être récompensé des trophées suprêmes. Alain Briscadieu figure dans le Dictionnaire biographique des toreros français (UBTF 2003)

Très actif dans le monde taurin, il appartenait à deux de nos sociétés fédérées. D’une part il présidait le Toro-Sport de Bordeaux, doyen des clubs taurins européens (fondé en 1893), d’autre part, il était très actif au sein de l’Union des Bibliophiles Taurins de France, ayant préfacé, par exemple, La corrida à travers les âges de Maurice Ferrus (UBTF 2013).

Homme d’art et de culture, il exerçait avec bonheur le métier de commissaire-priseur, ayant été à la tête de deux hôtels de ventes, d’abord à Auch puis à Bordeaux. La coupure de Sud-Ouest reproduite, ci-après rend parfaitement compte de sa réussite professionnelle.

La Fédération des Sociétés Taurines de France présente ses sincères condoléances à son épouse, à ses enfants, à sa famille, au Toro-Sport de Bordeaux, à l’UBTF et partage leur deuil.