1 contribution / 0 nouveau(x)
CERETTE......ÉNIGMES ET DIAMANTS BRUTS

Ils me font rire mes copains d'outre Pyrénées quand ils prononcent Cerette pour Ceret. 

Tu y seras?. Ben oui.

Bon on se retrouvera là, avec quelques amis des uns et des autres, pour prendre un véritable bol taurin.

L'atelier de Fred ayant ouvert une autre affaire sur la côte délaisse la féria, et sera fermé. Fini le restaurant ou le patio fleuri sentait bon le soir après courses et ou avec quelques intimes on dégustait un menu poisson aux petits oignons en refaisant la course.Il nous faudra trouver un autre point de chute..

Des trois courses proposées, il y a selon moi, trois façon de voir, la première c'est l'énigme absolue,

Carolina la ganadera depuis que son frère a failli être tué par ses propres toros, ne vend pas ou presque pas, une seule course seulement l'an passé, donc Les Fraile y Martin restent sur le souvenir, mais savoir l'état réel de la ganaderia...On ne sait evidemment pas ce que ça va donner? 

Tu lance la pièce en l'air, elle retombe rarement sur la tranche, ou c'est pile ou face, ou bien ou mal...on verra, le pari est osé mais au moins on ne se rabat pas sur du vrai faux toro pour les locaux...

La Novillada est aussi un pari, le troisième fer de Victorino ou le second c'est selon, sort bien en novilladas et on peut assister à une véritable course de toros si tous les dieux se réunissent pour que ça marche...mais les héritiers des patas blancas sont aussi une énigme, et comme le dit le ganadero, ça vient de loin...et tant à faire...

Enfin les Saltillo, dont on sait que si le torero s'engage, il peut y avoir un véritable combat...et les intéresser c'est les faire passser...Robleno dont on sait ce que je pense (cf Pamplona) haussera-t-il son actuel niveau, fait d'à peu près et de beaucoup, mais beaucoup de métier...(mais comme dit l'autre, qui voudra s'y mettre?) Moi je prétends bien qu'il y a quelques toreros avides de se battre et qui peuvent en faire autant, mais Céret reste fidèle à celui qui s'enquilla six Escolar..sur une journée de courage et de vertu..et comme me disait Pépé Escolar, un soir de féria Dacquoise:“ le jour ou les figuras veulent prendre mes toros régulièrement, j'aurais à m'interroger sur la qualité de mon élevage.(sic)

Le retour de Castano qui combat les pinces de crabe et les cornes des toros et que j'ai trouvé justement trés bien à Pampelune...Cortes, Del Pilar, josellillo tout ça me plait bien..

Voilà on en discutera sous les frondaisons d'Al Catala, pour sur...

Vic a été un trés bon crû, et si les Dieux toristas s'en mêlent alors pourquoi pas un weekend en feu d'artifice à Céret?

En tout état de cause, bravo encore aux Cérétans, pour leurs choix et leur entêtement à vouloir être hors norme...préserver les encastes dits “minoritaires“ dans leur ruedo. 

Oui je serai à Cérette, et oui j'apprécie qu'un toro qui jaillit (ou pas d'ailleurs) du chiquero soit une énigme totale..celà va nous changer des 99% de merdouilles qu'on se fâde à longueur d'année et dont on sait par avance, qu'il perdra pavillon, cola et parfois gardera une vie indultée qui si elle plait à nos amis antis, et aux agitateurs de mouchoir blancs en criant oreja (prononcer oreja comme Jarre) ..ne sauraient en rien nous faire vibrer nous, qui aimons la caste, la violence et la force brute et pure du toro..

Dernière énigme, nos amis Picadors....j'aimerais vraiment que comme dans une concours son nom soit cité avant la pique...soit ça le motiverait soit....allez on verra tout celà...vive Cerette, ses guerriers bipèdes, et surtout finalement les toros spour qu'ils soientt ce qu'il devrait toujours être avant d'entrer en piste, une énigme cauchemardesque, qui se transforme en beauté de diamant brut.

CHF