Le colloque de notre 103ème congrès s'est tenu à La Brède, la cité de Montesquieu, le 30 novembre 2019. Côtoyer modestement la mémoire de l'auteur de « l'esprit des lois » nous a amenés à réfléchir à l'ancrage de la tauromachie dans le Vingt et Unième siècle, la corrida versus la modernité en quelque sorte.

En effet, l'évolution rapide et radicale du monde marqué par la modification du rapport à l'animalité, l'uniformisation des cultures, l'aseptisation des émotions et la prééminence du virtuel interpellent la corrida.

Face à cette situation, promouvoir des comportements éthiques garantit l'authenticité du spectacle et contribue à défendre la corrida à l'encontre de l'argumentation de ses détracteurs.

Les travaux préparatoires ont permis de dégager les grands thèmes susceptibles de répondre aux interrogations des aficionados.

 

Sont restituées ci-dessous les interventions des conférenciers (clic sur le titre choisi) :

 

Intervention de Daniel Garipuy

"Les écoles taurines et l’éthique de la corrida" par Yves LEBAS, Président de l’École Taurine du Pays d’Arles

"Le Règlement Taurin Municipal des villes adhérentes à l’UVTF suffit-il à garantir le respect de l’éthique ?" par André ROQUES, Responsable du CPAC de la FSTF