ETATS GENERAUX DES TAUROMACHIES          RESTITUTION du Questionnaire n°1

 


Après la publication récente des données sociologiques esquissant le profil-type des personnes qui ont participé à la consultation, le temps est venu de publier les contenus recueillis.

Les fiches de restitution des 5 questionnaires rassemblent les données quantifiées et la synthèse des commentaires, critiques et propositions exprimés dans les zones de texte libre. Elles seront publiées selon une fréquence hebdomadaire sur le site de la FSTF.

L'étude de leur contenu engage la suite des États Généraux des Tauromachies avec la tenue au mois de janvier 2021 des Ateliers Thématiques.

 

Restitution du Q1 :

Contexte Commun et Spécificités des Tauromachies

 

Le questionnaire n°1, commun à toutes les tauromachies (Course Camarguaise, Course Landaise, Corrida, Rejoneo, fêtes et jeux taurins) entendait aborder les menaces externes et internes les affectant, évaluer le potentiel qui leur est commun et mesurer l'intérêt d'actions éventuelles.

 

Ce premier questionnaire d'une série de cinq a été le plus attractif de la série, il représente 38% du total des réponses reçues. Les deux axes retenus, le contexte et les territoires communs aux Tauromachies permettant d'aborder des thèmes transversaux (éthique, transmission et communication) expliquent certainement ce bon résultat. Les autres questionnaires jugés plus techniques ont été moins suivis, est-ce la seule raison ?

 

Identification des répondants :

933 réponses ont été reçues dont 47 au titre de clubs taurins.

26% de femmes et 74% d’hommes avec un âge moyen de 58 ans et 7 mois.

76% sont amateurs/spectateurs, 14% intervenants bénévoles, 44 (5%) professionnel et 12 élus.

Une très grande majorité se déclare amateur de corridas (96%). Plusieurs réponses étant possibles la course camarguaise est citée dans 42% des questionnaires, les fêtes taurines de rue et jeux taurins dans 39%, le réjon (28%), la course landaise 20%), le recorte (13%).

 

NB : Les réponses aux questions à choix multiples sont restituées sous forme de pourcentage de citations dans les questionnaires. Sont retenues les trois premières plus la quatrième si le pourcentage est identique ou proche de celui de la troisième.

 

 

Le contexte commun à toutes nos Tauromachies

 

  1. Les menaces extérieures les plus néfastes à nos Tauromachies 

Sur les 6 réponses proposées les trois les plus citées sont dans l’ordre :

a ) - L’évolution de la relation de l’homme à l’animal, véganisme, antispécisme, item cité dans 80% des questionnaires,

b ) - L’activisme des groupes de pression : 63%,

c ) - La frilosité du monde politique : 50%.

 


Commentaire :

Il s’agit au fond du thème de l’idéologie animaliste ressentie comme un danger bien plus grand que par exemple l’occultation de la mort qui est le dernier item cité avec 29% seulement.

 

Parmi les autres menaces évoquées en zone de texte libre on retiendra :

  • La jeunesse se détourne des Tauromachies jugées « ringardes » et coûteuses, est sollicitée par ailleurs par d’autres activités

  • Le virtuel qui prend le pas sur le réel

  • La pensée unique qui conduit à l’intolérance envers ce qu’on ne connaît pas

  • L’appauvrissement culturel dû à la mondialisation conduisant à l’ignorance des traditions

     

Une réplique iconoclaste répond aux promoteurs de la cause animale :

« Pourquoi ne pas s'associer à la cause animale pour défendre les atouts de la Tauromachie (valeurs liées à l'affrontement homme animal, à l'éthique dans le respect du bétail, à la vitalité des expressions culturelles) face à la sectarisation des mouvements qui reste à dénoncer. »

 

  1. Les menaces internes les plus dévastatrices

Sur les huit réponses possibles les plus citées sont :

a ) - Les pratiques du mundillo item cité dans 52% des questionnaires

b ) - Le prix du billet d’entrée : 47%

c ) - La baisse d’intérêt du bétail présenté : 46%, L’hégémonie néfaste des figuras établies : 46%

     

    Trois types de remarques fédèrent les réponses complémentaires :

    • les rivalités internes,

    • les insuffisances en matière de communication,

    • l'évolution des pratiques

     


    Commentaire :

    Les réponses soulignent de manière significative les critiques habituellement portées au système et aux évolutions néfastes des pratiques qui sont majoritairement dénoncées.

    L'intérêt de l'exercice est d'évaluer quantitativement leur poids dans l'opinion.

     

    Les contributions apportées en zone de texte éclairent les affirmations évoquées dans les questions fermées :

    Les rivalités systémiques entraînent « des divisions entre ceux qui vivent de la Tauromachie et ceux qui vivent pour la Tauromachie ».

    Des carences importantes sont relevées notamment en matière de communication, de transparence et du fait de l'absence de présence sur les réseaux sociaux.

    L’évolution critiquable vers un spectacle édulcoré et « photocopié » suscite un moindre intérêt. Le terme de « toro prévisible » résume par ailleurs les critiques liées au bétail présenté.

    En résumé, la notion de « perte des fondamentaux » fédère les réponses négatives.

    À noter aussi que le remplacement des équipes médicales est jugé très problématique pour assurer le maintien à terme des petites arènes.

     

    1. Les propositions qui paraissent les plus favorables à la cause taurine

    Les résultats révèlent l’ordre suivant :

    a ) - Le droit préservant les minorités culturelles est cité dans 65% des questionnaires

    b ) - La préservation d’espaces naturels protégés et l’élevage extensif : 62%

    c ) - La défense d’espèce bovines spécifiques : 50% à égalité avec le fondement juridique et la jurisprudence : 50%

       

      L’esprit de fête et de convivialité (48%), le statut de fédération sportive des Tauromachies Landaise et Camarguaises (33%) et le régionalisme (32%) ne sont pas loin.

       


      Commentaire :

      L’écologie et le droit des minorités culturelles apparaissent comme des atouts à exploiter, c'est un résultat différent de l'expression habituellement entendue.

       

      D’autres arguments favorables à la cause taurine sont avancés en zone de texte libre :

      Les Tauromachies sont qualifiées de patrimoine symbolique et imaginaire, « la Corrida est le seul mythe encore vivant ».

      La Tauromachie est jugée « génétiquement » écologique et participe positivement à l'économie locale.

      Un nouvel angle d'analyse particulièrement intéressant propose la mobilisation et l'implication des 3 régions administratives hébergeant la tradition taurine (Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Paca) pour faire que sur ce territoire « l'exception taurine devienne la règle ».

       

       

      Territoires communs et spécificités des différentes Tauromachies

       

      1. Les propositions qui les différencient le plus

      Les résultats sans surprise amènent au classement suivant :

      a ) - La mise à mort est citée dans 70% des questionnaires

      b ) - Des cultures et rituels différents : 48%

      c ) - Le coût du billet d’entrée : 39%

       


      Commentaire :

      La mise à mort arrive logiquement et largement en tête, le reste est assez partagé pour les autres réponses dont les ancrages locaux et le public qui sont estimés différents

       

      En zone texte libre la spécificité de chaque Tauromachie est attestée et la tâche de les rapprocher jugée difficile.

      Le chauvinisme est toutefois qualifié de « puéril » et préjudiciable (les Courses Camarguaise et Landaise « sont bien de chez nous »)

      Les dénigrements entretenus sont évoqués, ils ne peuvent pas être ignorés alors que quelques croisements entre les pratiques sont estimés possibles mais « il y a un monde entre les Tauromachies ».

       

      Des arguments opposés à ces constats tempèrent ces opinions :

      « Les racines culturelles sont communes » et il est noté que « la Corrida Espagnole s'est implantée dans les régions préalablement taurines », l'adhésion régionale aux traditions taurines est jugée essentielle.

       

      L'attention est portée aussi sur la nécessité de ne pas oublier le public extérieur sans ancrage régional ainsi que l'intérêt qu'il y a à élargir le débat aux Tauromachies populaires authentiques (encierro, recorte, abrivado...) essentielles pour témoigner du côté populaire de l'attrait du taureau.

       

      1. Les considérations qui les rapprochent le mieux

      Sur neuf réponses possibles trois en représentent la moitié :

      a ) - Les similitudes des cultures taurines fondées sur la sélection et le respect du bétail sont citées dans 82% des questionnaires

      b ) - L’union pour s’opposer aux interdictions et abolitions réclamées par les animalistes : 58%

      c ) - Le public et le côté populaire de ces cultures : 55%

         


        Commentaire :

        On peut résumer l'impression générale par la formule : « un animal, un milieu, une culture » et la déclinaison en art de vivre, convivialité, traditions.

         

        D’autres items sont mentionnés dans la zone texte libre.

        Le fait politique de s'opposer à une vision culturelle unique rassemble, d'où l'appel fréquent à se regrouper pour lutter contre les interdictions et les abolitions, « les taureaux des trois Tauromachies sont tous issus de branches d'un même arbre généalogique »

        ou encore : « Aimer les Tauromachies c'est être en harmonie avec la nature ».

         

        1. Créer des actions communes à toutes les Tauromachies est (un seul choix possible)

        La question prétend évaluer l'utilité de rapprocher les tauromachies, le classement des réponses donne l'ordre suivant :

        a ) - Indispensable : 46% de réponses

        b ) - Nécessaire : 27%

        c ) - Possible : 18%

          Les opinions positives rassemblent 91% des réponses. Le reste illusoire 5%, contre-productif 2%, inutile 1%.

           


          Commentaire :

          L’union des Tauromachies est sans conteste plébiscitée, résultat probant qui n'occulte pas les difficultés pour y parvenir

           

          Pour ceux qui ont coché « Illusoire » (5%), « Contre-productif » (2%), « Inutile » (1%) les commentaires recueillis insistent sur la difficulté de l'exercice :

           


          Commentaire :

          En effet l'exercice s'annonce difficile mais pourrait être tenté en veillant à ne pas vider les Tauromachies de leurs sens spécifiques et à en cultiver les différences

           

          De plus :

          La crise sanitaire va accentuer le fossé,

          La mort du taureau est un point de blocage et il y a trop de sang lors des corridas,

          Beaucoup trop de différences entre les publics,

          La corrida effraie les politiques et les leaders d'opinion

          Une phrase illustre un autre enjeu lié aux différences : "un toro espagnol tu le vouvoies, un taureau tu le tutoies".

           

          1. Le ou les domaines les plus propices à des actions menées en commun

          Ne répondent ici que ceux qui à la question précédente ont coché Indispensables, Nécessaires ou Possibles. Les trois domaines les plus cités sont :

          a ) - L’affirmation de l’amour porté aux taureaux et aux vaches est retenue dans 60% des questionnaires

          b ) - La formation des jeunes : 51%

          c ) - La défense et la veille juridique : 44%

            A noter que l’organisation de spectacles communs arrive en dernière position, 19% des questionnaires seulement.

             


            Commentaire :

            Les trois thèmes majoritairement retenus couvrent les aspects essentiels à la défense en ciblant le bétail, la jeunesse et le contexte juridique selon un ordre significatif.

             

            Pour les autres propositions mentionnées dans la zone de texte libre, tout d'abord un avertissement : « il n'y a pas que la piste, c'est tout un écosystème ».

            Est priorisée la nécessité de communiquer en visant la population générale. Il est aussi proposé de créer une culture commune de partage et d’établir des argumentaires (éléments de langage) visant à libérer la parole en impliquant la jeunesse avec le souci de la transmission.

            Un consensus ressort autour d'un rappel fondamental selon lequel la Tauromachie doit « préserver le lien émotion/danger »

             

             

            Au terme de ce questionnaires, si vous avez des remarques et/ou des propositions à formuler, faites-le ci-après

             


            Commentaire :

            Au final et à l'occasion de l'expression libre,de nombreux encouragements sont exprimés ainsi que quelques

            doutes sur la possibilité d'obtenir des changements.

            Une injonction résume l'état d'esprit général :

            « Il faut agir très très vite » avec la crainte d'aller vers « la fin d'un monde ».

            Parmi les contributions, méritent d'être relevés les points suivants :

            • le besoin de revenir à la dimension spirituelle de la Tauromachie,

            • le besoin aussi de retrouver la « fête populaire ».

             

            Au delà de ces remarques est évoqué avec insistance : un manque de communication et de pédagogie « pour lutter contre la dictature majoritaire, insulte à l'entendement ».

             

            Quelques pistes d'amélioration sont évoquées :

            • Passer à une culture de militant

            • Les vœux exprimés pour une UVTF efficace

            • Pallier l'isolement des aficionados hors régions taurines qui s'affirment solidaires des actions en défense des Tauromachies

            • Élargir la défense des Tauromachies aux autre pratiques qui sont les plus populaires

            • Créer un holding à statut de fondation des Tauromachies.

             

            Pour conclure, une note d'espoir est distillée : « des grandes crises naissent les grandes solutions ».

             

             

            Aux Ateliers Thématiques de s'emparer de cette matière qui ne peut plus être négligée et mérite d'être travaillée par tous ceux qui font vivre les Tauromachies quelles que soient leurs fonctions.