Vices et vertus

Enrique Ponce, sans doute l’un des meilleurs techniciens et des plus expérimentés des toreros actuels, avance que le taureau peut s'analyser à travers cinq vertus corrélées à cinq défauts :

  1. Fuerza / debilidad : force, solidité et résistance / faiblesse manque d'énergie 
  2. Fijeza / probaturas : fixité sur le leurre / approches dispersés et changeantes 
  3. Recorrido / falta de recorrido : charge présentant un parcours long / trajectoire s'arrêtant en chemin 
  4. Humillar / cara alta : tête se plaçant bas au ras du sol / tête restant haute coups vers les haut 
  5. Repetición / embestidas discontinuas : répétition des charges / charges délivrées au compte-goutte, une après l'autre, avec un temps d'arrêt entre chacune.  

La technique du toreo consistant à métamorphoser les vices en vertus, autrement dit à corriger les défauts dont le taureau est initialement porteur, les mérites du torero devront se mesurer au nombre de défauts réglés. S’agissant de faiblesse du taureau, cette tare ne peut, évidemment, pas disparaître malgré tout le talent du torero, celui-ci  sera réduit à la masquer aux yeux du public le moins averti .