Voici ce que prescrit l'article 64 du Règlement Espagnol : "Las puyas tendrán la forma de pirámide triangular, con aristas o filos rectos, de acero cortante y punzante y sus dimensiones, apreciadas con el escantillón, serán: 29 milímetros de largo en cada arista por 19 de ancho en la base de cada cara o triángulo. Estarán provistas en su base de un tope de madera, cubierta de cuerda encolada de 3 milímetros de ancho en la parte correspondiente a cada arista, 5 a contar del centro de la base de cada triángulo, 30 de diámetro en su base inferior y 60 milímetros de largo, terminada en una cruceta fija de acero, de brazos en forma cilíndrica, de 50 milímetros desde sus extremos a la base del tope y un grosor de 8 milímetros. ......... En las novilladas picadas se utilizarán puyas de las mismas características, pero se rebajará en tres milímetros de altura la pirámide." Le règlement espagnol définit, donc, la forme de la pique comme celle d'"une pyramide triangulaire avec les arêtes droites". D'où la question posée par nombre d'aficionados qui ont récemment examiné des piques de près : "Une pyramide peut-elle avoir des faces concaves ? Le directeur de l'Institut de Recherches en Études Mathématiques, consulté par Marc Roumengou le 2 novembre 2005, fournit la réponse suivante : " Une pyramide est formée d'arêtes droites, d'une base polygonale fermée dont les côtés sont eux-mêmes des arêtes du solide, et d'autant de triangles PLANS que le polygone a de côtés, ayant tous un point commun : le sommet. Il est clair que l'on ne peut, par extension, nommer pyramide une figure qui aurait des faces non planes. " Voilà qui suffit : la définition donnée par le règlement taurin actuel est suffisante, même la précision d'arêtes droite est superflue. La pique, constituée d'une pyramide, comporte des faces planes par définition.

Ces croquis sont copiés du n°11 de "En Traje Velazsqueño", magazine du Forum Taurin de Marc Roumengou. A l'origine, ils proviennent du n°17 de la revue "Toro Bravo" éditée par l'UCTL.

Les piques qui présentent des faces creusées, ce qui diminue l'angle des arêtes et les rend donc plus tranchantes sont falsifiées. Elles ne sont pas réglementaires et leur utilisation est à interdire.